Immigrer au Canada :
les formalités indispensables pour y vivre, travailler et étudier

S’installer au Canada est une grande aventure qui nécessite de bien connaître les démarches administratives pour arriver dans de bonnes conditions.
Visas, permis de travail ou encore l’attestation de voyage électronique (AVE)…
Quelques conseils pour vous y retrouver.
Immigrer au Canada

Vous envisagez de voyager au Canada pour voir si c’est vraiment votre prochaine destination de vie ? Si vous êtes de nationalité française, belge ou encore suisse, bonne nouvelle : vous êtes exempté de visa de résident temporaire. Malgré tout, vous aurez besoin de remplir et de conserver avec vous une AVE. À effectuer en ligne, le document est payant (environ 7 dollars canadiens) et est relié à votre passeport. Il est valide pour cinq ans. Mais attention : cette démarche n’est valable que pour voyager.

 

 

Différents types de permis de travail au Canada

Sophie Lucas, Directrice Générale d’AGS France
Sophie Lucas
Directrice Générale d’AGS France
 

Si vous souhaitez séjourner et travailler sur le territoire, il vous faudra entreprendre d’autres démarches. Vous aurez alors besoin d’un permis de travail. Il en existe deux types : le permis fermé et le permis ouvert. Le premier est lié à un employeur unique, qui vous empêche de changer d’entreprise durant la validité de votre permis de travail. Vous devez donc trouver un employeur avant d’entreprendre la démarche administrative pour l’obtenir. Parfois, le permis fermé nécessite une étude impact avec le marché du travail (EIMT). L’employeur doit demander cette étude qui doit être favorable pour pouvoir vous embaucher. Ce document permet de vérifier qu’aucun travailleur canadien n’est disponible pour effectuer le travail demandé.

Dans le cas d’un permis de travail ouvert, vous ne serez pas lié à un employeur. Vous aurez donc la possibilité d’en changer sans effectuer de démarches supplémentaires. En amont, vous n’avez pas besoin de justifier d’avoir trouvé un employeur pour vous installer dans le pays. « Nos équipes connaissent bien les rouages de l’administration canadienne et accompagnent nos clients au quotidien dans l’ensemble de leurs demandes, » explique Sophie Lucas, Directrice Générale d’AGS France.

Des permis pour les jeunes

Si vos enfants souhaitent vous suivre et étudier au Canada, ils devront obtenir un permis d’études (PE), après avoir été acceptés dans un établissement canadien. Cela dépend de l’âge de l’enfant, pour les plus jeunes leur statut est rattaché à celui du parent avec une fiche visiteur valide aussi longue que le demandeur principal.  Il faudra prouver qu’il peut subvenir financièrement à ses besoins pour la durée totale des études. S’il a besoin de travailler dans ce cas, il pourra travailler à temps partiel dans le cadre de ce permis. Pour les personnes âgées de 18 à 35 ans, le permis vacances travail (PVT) permet quant à lui de découvrir pendant deux ans le pays tout en acquérant une expérience professionnelle. Les PVT sont attribués par tirage au sort.

Demander la résidence permanente au Canada

Immigrer au Canada: visa approuvéSi vous vous plaisez sur place et souhaitez demander la résidence permanente au Canada pour vous y installer de manière définitive, c’est possible, mais sous conditions. Un résident permanent est une personne étrangère qui a obtenu le statut de résident permanent en immigrant au Canada, sans avoir la citoyenneté canadienne. Ce statut élargit les droits de l’étranger concernant la couverture des frais de santé ou le droit de travailler n’importe où au Canada, est valable 5 ans et renouvelable. Pour conserver le statut de résident permanent, il vous faudra passer au moins 730 jours au Canada pendant cinq ans.

Depuis 2015, le CIC (Citoyenneté et Immigration Canada) a lancé un nouveau système électronique connu sous le nom d’Entrée Express (EE). Il permet de savoir si vous êtes éligible aux demandes de résidence permanente. Ce modèle de sélection, uniquement valable hors Québec, concerne les travailleurs qualifiés, les métiers spécialisés et les personnes ayant acquis une expérience de travailleur qualifié au Canada.

Le cas particulier du Québec

Le Québec, quant à lui, sélectionne systématiquement ses immigrants. Si vous souhaitez vous y installer, il faut effectuer votre demande auprès du ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration du Québec (MIFI).

Dans un premier temps, il est nécessaire d’obtenir le Certificat de sélection du Québec (CSQ), délivré par le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIFI). Ce document officiel est la preuve de votre sélection d’immigration au Québec de façon permanente, en tant que travailleur qualifié, investisseur, entrepreneur ou réfugié. Ensuite, vous aurez besoin du visa de résident permanent canadien délivré par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada.

« L’opportunité d’aller vivre et travailler au Québec suscite de nombreuses demandes de la part de particuliers, » souligne Sophie Lucas. « Nos équipes sont présentes pour les soutenir dans leurs démarches d’immigration et ainsi leur faciliter leur vie sur place. »

Vous avez besoin d’un accompagnement ou besoin de conseils pour préparer votre expatriation ? Vous pouvez contacter Sophie Lucas, Directrice Générale AGS France : sophie.lucas@agsfrance.com

 

Share This